Les bâtiments du château

Le château est construit sur un rocher dominant la vallée du Célé. Entouré par des murs élevés sur trois côtés, il était protégé à l’origine par un fossé sur le côté sud qu’enjambait un pont-levis. Les bâtiments visibles aujourd’hui datent principalement d’entre le 13ème et le 17ème siècle. De l’ancien château, seul le contour reste : une forme de « U », ouverte vers le nord où il y avait à l’origine des écuries. En dessous de l’extrémité nord de la cour, se trouvent des tunnels menant à des meurtrières d’où les archers défendaient le château.

La tour principale, accessible par un escalier de pierre à l’ouest de la cour, date de 1204 et du temps de la croisade des Albigeois. La tour a perdu son toit d’origine et son étage supérieur après la révolution, mais domine toujours la campagne environnante.

A l’est de la cour se trouve la Grande Salle, ou Salle des Etats, une chambre en mezzanine à deux étages, avec des murs épais démontrant ses origines médiévales.

A l’ouest de la cour, des ateliers se situent en dessous d’une terrasse où se trouvait la chapelle jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. En très mauvais état, la chapelle a été démolie et remplacée par une terrasse par la propriétaire d’alors, Jeanne Loviton, après qu’elle eut acquis le château en 1939.

L’entrée principale sur la cour et le château, gardée par deux lions, porte les armes de la famille Lostange, propriétaire du début du 17ème au 19ème siècle. Le marquis Louis de Lostanges était le sénéchal du Quercy, le représentant du roi dans la région jusqu’à la Révolution.